Introduction : géodes & cristallisation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas








Attention !

Afin de profiter au maximum des fonctionnalités de notre site, il est fortement conseillé de lire ce bref mode d'emploi avant de commencer la lecture : (cliquer ici)



Géodes

Le mot géode provient du grec γεώδης (geôdês, «en forme de Terre»), composé de γῆ (gê, «Terre») et de ώδης (ôdês, «forme»). Il fait référence à l'aspect généralement sphérique des cavités. Cependant les géodes n'ont pas toutes cette forme arrondie, des cavités étroites et aplaties seront ainsi qualifiées de «druses» par certains.


Druse d'okénite

En géologie, une géode est une cavité rocheuse tapissée de cristaux. Il est très rare qu'une géode conserve son liquide initial, on dit alors qu'elle est enhydre si une phase gazeuse permet de la voir par transparence. Une géode entièrement cristallisée est appelée nodule.

Même si certaines roches sont plus favorables que d'autres à la formation de géodes, il s'agit d'une formation répandue à travers toute la planète. On en trouve notamment au Maroc, au Mexique, en Inde et aux États-Unis.



Cristallisation

La cristallisation désigne le phénomène par lequel un corps passe à l'état de cristal : on parle de cristallogenèse. Le passage de l'état liquide à l'état solide est influencé par la température, la pression et l'évaporation, et se fait de manière ordonnée. Le système cristallin est à l'origine des surfaces plates et des angles réguliers d'un cristal. Lorsque le processus géologique laisse au cristal le temps et l'espace nécessaires à son développement, il est dit automorphe. C'est le cas des cristaux d'une géode.


Cristal automorphe de quartz

Par opposition, un cristal n'ayant pas la place de se développer est dit xénomorphe. C'est le cas du quartz, des micas, des feldspaths ou des plagioclases contenus dans le granite et formés lors du refroidissement du magma en profondeur.


Granite

Un liquide sursaturé en minéraux ou en surfusion est à l'origine de l'apparition d'un micro-cristal (germe) à partir duquel le cristal se développera par accrétion. L'évaporation du solvant augmente la concentration du produit en solution et induit ainsi sa cristallisation. L'apport en minéraux d'un liquide sursaturé permet de poursuivre la cristallisation par accrétion sur les cristaux déjà présents. Dans de bonnes conditions, un cristal peut donc atteindre des dimensions gigantesques.

Exemple de cristaux composant les géodes :

  • Pour les volcaniques : le quartz, le feldspath, le mica, la célestine
  • Pour les sédimentaires : le quartz, le calcite, le sulfure, la pyrite, le gypse



Une géode de célestine





Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut